mercredi 31 décembre 2014

Truffes au chocolat et mascarpone

Truffes au chocolat et mascarpone

Avant le réveillon de ce soir, je vous présente une petite douceur à offrir ou à s'offrir sans modération.  Ces truffes ont la particularité d'être à base de mascarpone ... cela tombait bien car il m'en restait dans mon réfrigérateur. Ce sont des gourmandises rapides à préparer mais pour le moins délicieuses ... Bon, moi, je retourne maintenant aux fourneaux et vous souhaite une bonne soirée afin d'accueillir la nouvelle année sous les meilleurs hospices.

Source: adaptation de cette recette du site Gusto & arte

Ingrédients pour environ 30 truffes
  • 150 g de chocolat noir 70%
  • 50 g de chocolat au lait
  • 100 g de mascarpone
  • 50 g de sucre glace
  • 2 cuillères à soupe de cacao en poudre 

Dans un bol, faire fondre les chocolats au bain-marie. Une fois fondu, retirer le chocolat du feu et laisser tiédir. Puis, ajouter le mascarpone et le sucre glace. Mélanger bien à l'aide d'une cuillère en bois jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène. Réfrigérer pendant 1h. 
Verser le cacao dans un bol et réserver. Prélever environ 10 g de ganache à l'aide d'une cuillère à café et former des boulettes à l'aide de mains humidifiées à l'eau froide. Une fois toutes les boulettes formées, les rouler dans le cacao de manière à les enrober totalement. Conserver au réfrigérateur jusqu'à dégustation.






Liens externes: truffes, chocolat, mascarpone

samedi 27 décembre 2014

Paris-Brest en habit de fête

Paris-Brest en habit de fête

Qui dit praliné, dit Paris-Brest: un incontournable de la pâtisserie française qui se trouve être un de mes péchés mignons (parmi d'autres je vous l'accorde mais il fait tout de même parti de mon top 3). En toute logique, je vous avais donc déjà présenté une version "classique" qui avait été bien appréciée.  Pour les fêtes, j'ai récidivé avec une version un peu plus sophistiquée, un peu plus légère en bouche car basée, non pas sur une crème au beurre, mais sur une crème fouettée  et surtout cuisinée avec un praliné maison.  La dernière fois, je n'avais pas osé m'y mettre mais je le regrette: c'est simple et tellement meilleur. A sa première bouchée, mon homme m'a dit: "la crème a vraiment le goût de celle qu'on retrouve en pâtisserie".... Victoire les amis! Et il est bien vrai que cette crème a une belle texture généreuse grâce au mascarpone. Elle sent bon le praliné et ce contraste avec la confiture de figues discrètement insérée au fond des choux est très agréable. Ce ne sera sûrement pas mon dernier Paris-Brest... avec du praliné maison bien sûr!

Source: libre interprétation de la recette "Le Paris-Brest et sa marmelade de figues et crème pralinée"  du chef christelle Brua publiée dans le magazine Télé poche.

Ingrédients pour 6 personnes

Craquelin
  • 30 g de beurre pommade
  • 30 g de cassonade
  • 30 g de farine
Crème
  • 175 g de mascarpone
  • 175 g de crème liquide
  • 15 g de sucre
  • 1 sachet de fixateur de chantilly (si vous souhaitez préparer votre dessert un peu à l'avance)
  • 85 g de praliné
Pâte à choux
  • 60 ml de lait
  • 65 ml d'eau
  • 1 pincée de sel
  • 1 pincée de sucre
  • 55 g de beurre
  • 70 g de farine
  • 2 oeufs
Montage
  • 100 g de confiture de figues
  • Billes de chocolat
  • Pralin
  • Cacao en poudre

Réfrigérer le bol du batteur et le fouet une demi heure avant la préparation de la crème.

Craquelin
Dans un bol, mélanger le beurre, le sucre et la farine à la main jusqu'à obtenir une pâte homogène. L'étaler au rouleau pâtisserie entre deux feuilles de papier sulfurisé sur une épaisseur d'environ 1 mm. Disposer le papier recouvert de pâte sur une plaque et congeler pendant 1h.

Crème pralinée
Dans le bol du batteur bien froid, verser le mascarpone. Commencer à fouetter à vitesse moyenne. Ajouter la crème liquide en filet et augmenter progressivement la vitesse du batteur. Ajouter ensuite le sucre et le fixateur de chantilly et continuer de fouetter jusqu'à obtenir une crème ferme. A l'aide d'une spatule, incorporer délicatement le praliné. Puis, verser la préparation dans une poche à douille munie d'un embout lisse (ou autre au choix) et réfrigérer 1h.

Pâte à choux
Sur une feuille de papier sulfurisé, former 18 cercles à l'aide d'un emporte-pièce de 4 à 5 cm de diamètre. Retourner la feuille sur une plaque de cuisson et réserver. Préchauffer le four à 200°C en chaleur statique.
Dans une casserole, porter à ébullition le lait, l'eau, le sel, le sucre et le beurre. Hors du feu, verser la farine en une seule fois et l'incorporer à l'aide d'une cuillère en bois. Remettre sur feu doux et assécher la pâte en remuant constamment jusqu'à ce qu'elle se décolle de la paroi de la casserole. Hors du feu, fouetter la pâte jusqu'à ce qu'elle tiédisse et ajouter l'oeuf. Fouetter vigoureusement jusqu'à obtenir une pâte souple et bien lisse (on peut aussi utiliser la feuille du batteur). Verser la pâte dans une poche à douille munie d'un embout lisse. former des ronds sur le papier sulfurisé. Sortir le craquelin du congélateur. Avec un emporte-pièce rond de 3 à 4 cm de diamètre, découper 18 ronds. Les disposer sur les choux. Enfourner au milieu du four pendant 25 mn (sans ouvrir la porte du four). Laisser ensuite refroidir complètement.

Montage
Découper le chapeau des choux. Répartir la confiture de figues au fond de chaque chou. Les garnir ensuite de crème pralinée. Décorer avec des billes de chocolat et du pralin. Saupoudrer les chapeaux des choux de cacao en poudre avant des les poser délicatement sur la crème pralinée. Dresser 3 choux sur chaque assiette.








Liens externes: Paris-brest, praliné, pâte à choux, crème chantilly, mascarpone, pralin, confiture, figue

mercredi 24 décembre 2014

Praliné maison

Praliné maison

Pour le réveillon, je nous concocte un dessert qui, j'espère, sera digne de la fête. Pour cela, j'avais besoin de praliné. Lorsque j'ai eu à en utiliser pour mon Paris-Brest, j'avais contourné la "difficulté" en remplaçant le praliné par un mélange de purée d'amandes, de noisettes et de sucre. Le résultat avait été convaincant au goût. Cependant, cette fois, je voulais tout faire dans les règles de l'art alors je me suis lancée en avance dans la confection de ce fameux praliné... Là encore, je m'en faisais une montagne mais tout s'est déroulé comme du papier à musique. Je suis vraiment contente du résultat tant au niveau de la texture que du goût. Il faut dire que j'ai été cherché cette recette chez la plus célèbre des blogueuses, à savoir Mercotte. J'ai simplement opté pour un praliné 100% noisettes. Libre à vous de conserver la recette originale qui est à 50% amandes et 50% noisettes. Dans ce cas, vous choisirez des amandes sans peau. La recette prévoyait également des noisettes du Piémont. Comme j'avais déjà un stock important de noisettes, j'ai choisi de vider un peu ce dernier même si leur origine n'est pas italienne.

NB: la recette de mon dessert de noël suivra dimanche (il est en train de cuire tout gentiment)... et en attendant bon réveillon à tous!

Ingrédients
  • 175 g de noisettes 
  • 115 g de sucre
  • 30 g d'eau minérale
  • les graines d'un tiers d'une gousse de vanille

Préchauffer le four à 165°C. Sur une plaque, disposer les fruits secs et les enfourner pendant 20 mn. Monder ensuite les noisettes. Dans une casserole, verser le sucre, l'eau et les graines de vanille. Porter le sirop à ébullition jusqu'à 121°C.  Hors du feu, ajouter les fruits secs et les mélanger au sirop à l'aide d'une spatule jusqu'à ce que le sucre cristallise et forme un mélange sableux. Remettre à feu moyen et remuer constamment jusqu'à ce que le sucre fonde et forme un caramel de couleur ambrée.  Verser alors le mélange sur un tapis de silicone et laisser reposer au minimum 30 mn. Après ce temps de repos, casser le mélange en petits morceaux et le mixer en ajoutant progressivement des morceaux dans le robot. Une fois tous les morceaux incorporés, continuer de mixer jusqu'à ce que le mélange devienne une pâte lisse. Transférer dans un pot bien propre et conserver au réfrigérateur.





Liens externes: praliné, noisettes, amandes

dimanche 21 décembre 2014

Carrés au citron et graines de pavot ...en version triangles

Carrés au citron et graines de pavot ...en version triangles

La période de noël est propice au chocolat sous toutes ses formes. mais, comme j'aime bien être à contre courant ... et que nous avions une envie de fraîcheur à la maison, je me suis tournée naturellement vers le livre "Biscuits, sablés et cookies" de Martha Stewart  pour nous dénicher des biscuits au citron. En voyant la photo de ses carrés au citron, ma recherche s'est arrêtée net et il ne me restait plus qu'à m'y atteler. 

... Les choses se sont compliquées dès cet instant. Je ne sais pas ce qu'il en est  pour vous mais il m'arrive de connaître des journées où je sais que rien ne va se dérouler comme prévu. Ces journées sont heureusement bien rares mais celle-ci en a fait parti. Je commence à cuisiner. J'opte alors pour un cadre carré sans fond pour avoir des carrés bien nets même si Martha Stewart  préconise un plat en verre. Je prépare ma pâte que je fais cuire. Jusque là, aucun problème à l'horizon. Pendant ce temps, je prépare la garniture que je verse ensuite sur la pâte croyant que celle-ci serait bien hermétique... et j'avais tort: tout commence à s'écouler sur les côtés! Je réussis tout de même à récupérer la garniture tant bien que mal. Je décide de la faire épaissir à la casserole pour éviter un deuxième écueil. Tout s'arrange ... jusqu'à ce que je transfère mon gâteau cuit dans un Tupperware pour le laisser refroidir... et là, tout se casse et se renverse littéralement! 

... Gros moment de solitude ... mais je ne m'avoue pas vaincue pour autant. Vous ne trouvez pas qu'il n'y a rien de pire que de rester sur un échec en cuisine comme ailleurs. Je retourne alors au magasin racheter un peu de beurre, citron et sucre. A la sortie du magasin, la voiture ne démarre pas, il fait nuit et il pleut... (je vous avais dit que la journée s'annonçait mal!). Il a fallu que j'appelle mon papa à la rescousse pour enfin revenir à la maison et refaire un autre gâteau. Je peux vous dire que je n'allais plus prendre aucun risque désormais: moule à manqué en verre, papier sulfurisé: rien n'a été de trop pour assurer un résultat à la sortie du four qui ne me déçoive pas. 

Voilà tout ce laïus pour vous dire pourquoi ces carrés ont été déclinés en pointes. La seule innovation apportée à la recette a été l'ajout de pavot. En fait, cela faisait longtemps que je voulais tester l'association citron - pavot. Compte tenu du risque minime que cela représentait, j'ai osé et je ne le regrette pas. Côté goût, je ne sais pas si c'est le fait que ce fut si laborieux mais j'ai adoré ces "carrés"! Et ces graines de pavot, même si leur goût reste discret, apportent du croquant bien agréable.

NB: J'ai réduit les proportions de la recette initialement prévue pour un plat de 20 x 30 cm

Ingrédients pour un moule à manqué de 22cm de diamètre ou un moule carré de 18 à 20 cm de côté

Pâte
  • 85 g de beurre  préalablement congelé
  • 125 g de farine
  • 38 g de sucre glace
  • 15 g de graines de pavot
  • 1/3 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à soupe d'eau froide
Crème de citron
  • 160 g d'oeufs (soit environ 3 moyens)
  • 160 g de sucre
  • 15 g de farine
  • 1 pincée de el
  • 110 ml de jus de citron frais
  • 35 ml de lait entier
décoration
  • sucre glace 

Préchauffer le four à 180°C. Beurrer un moule à manqué et recouvrir le fond de papier sulfurisé. Réserver. Dans un bol, mélanger la farine, le sucre glace, les graines de pavot et le sel. Râper le beurre congelé et l'ajouter au mélange sec. Remuer à l'aide d'une cuillère en bois jusqu'à obtenir une texture sableuse. Ajouter l'eau et mélanger à nouveau rapidement. Verser la pâte dans le moule et la presser au fond pour obtenir un disque. Enfourner 18mn ou jusqu'à ce que les bords de pâte soient dorés. En fin de cuisson, baisser la température du four à 160°C.
Pendant ce temps, dans un bol, battre légèrement les oeufs. Ajouter le sucre, la farine puis le sel. Mélanger à nouveau avant d'incorporer le jus de citron puis le lait. Verser la préparation sur la pâte cuite et enfourner à nouveau pendant 18mn.ou jusqu'à ce que la garniture soit prise et légèrement dorée sur les côtés. Laisser refroidir avant de démouler. 





Liens externes: carrés, citron, pavot, pâte sablée

mercredi 17 décembre 2014

Granola aux canneberges, orange et noisettes


Granola aux canneberges, orange et noisettes

Je suis devenue une inconditionnelle du granola. Non seulement j'adore ça mais en plus, c'est un petit-déjeuner très simple et rapide à préparer. Les variétés sont infinies et je vous présente donc ici une nouvelle version croquante grâce aux noisettes et graines et lin et aux belles saveurs canneberges-orange. Pour un petit déjeuner encore plus gourmand, on pourrait facilement ajouter des pépites de chocolat dans le bol...et hop un petit déjeuner extra prêt à manger!

Ingrédients pour 12 portions
  • 150 g de sirop d'érable (110 ml)
  • 50 ml d'orange fraichement pressée
  • le zeste d'une demi orange
  • 200 g de flocons d'avoine
  • 100 g de noisettes grossièrement concassées
  • 100 g de graines de lin
  • 200 g de canneberges séchées

Préchauffer le four à 160 °C. Recouvrir une plaque de papier sulfurisé et réserver.
Dans une casserole, verser le sirop d'érable, le jus d'orange et le zeste. Porter à ébullition et laisser frémir encore 2 mn. Pendant ce temps, dans un saladier, mélanger les flocons d'avoine, les noisettes et les graines de lin. Y verser ensuite le sirop chaud et remuer jusqu'à ce que les céréales en soient imprégnées. Garnir la plaque du granola en tassant un peu le mélange. Enfourner pendant 35 à 40 mn en remuant toutes les 10 à 15 mn afin d'obtenir des céréales uniformément dorées. En fin de cuisson, ajouter les canneberges et laisser refroidir sur la plaque avant de transférer le granola dans un contenant hermétique.





Liens externes: granola, canneberges, orange, noisettes, lin

dimanche 14 décembre 2014

Macarons belle Hélène

Macarons belle Hélène

Ce titre ne laisse aucune ambiguïté quant à l'association des saveurs choisie. Pour la petite histoire, la poire belle Hélène fut inventée par le célèbre cuisinier Auguste Escoffier alors que l'opérette " La belle Hélène" de Jacques Offenbach faisait un tabac en Europe. Parenthèse culturelle terminée et pour en revenir à mes petites douceurs, ces macarons à la fois croquants et moelleux au chocolat sont garnis d'une confiture de poire. Et même si le chocolat est bien présent, la poire ne se laisse pas intimider et vous sentirez de belles saveurs fruitées. Ces biscuits feront un accompagnement raffiné au café ou thé de 16 heures. 

Source: la recette de base des coques de Pierre Hermé

Ingrédients pour 30 macarons

Coques
  • 150 g de poudre d'amande
  • 150 g de sucre glace
  • 110 g de blancs d'oeufs
  • 3 cuillères à soupe de cacao en poudre
  • 150 g de sucre en poudre
  • 38 g d'eau à température ambiante
Garniture
  • 200 à 250 g de confiture de poires maison ou du commerce (ce sera tout de même meilleur si elle est faite maison avec des morceaux de fruits)

Sur une feuille de papier sulfurisé, dessiner 30 cercles à l'aide d'un emporte pièce de 4 cm de diamètre. Renouveler l'opération sur une deuxième feuille. Les disposer ensuite sur deux plaques de cuisson en les retournant (on doit voir les cercles dessinés au travers).
Mixer la poudre d'amande et le sucre glace afin d'obtenir une poudre fine. Dans un grand bol, mélanger cette poudre avec la moitié des blancs d'oeufs (soit 55 g) et le cacao. Réserver.
Dans une casserole, porter le sucre en poudre et l'eau à 118°C. Pendant ce temps, commencer à monter le reste des blancs en neige. Lorsque le sirop a atteint la température, le verser progressivement sur les blancs montés en neige en continuant de fouetter à moyenne puis grande vitesse (la meringue est prête lorsqu'elle est lisse, brillante et forme un bec d'oiseau quand on soulève le fouet). Verser la meringue sur le mélange précédent et commencer à amalgamer avec une spatule en soulevant doucement la meringue jusqu'à obtenir un appareil lisse qui forme un ruban lorsqu'on lève la spatule. 
Remplir une poche à douille munie d'un embout lisse de 8 à 10 mm  de diamètre. Verser la pâte afin de remplir les cercles dessinés. Laisser reposer les coques pendant 1h à température ambiante. 
Préchauffer ensuite le four à 150°C avant d'enfourner pendant 14 à 15mn. A deux ou trois reprises, ouvrir le four afin de laisser échapper la vapeur. A la sortie du four, disposer aussitôt les feuilles sur un plan de travail et laisser refroidir.
Retourner les coques sur le papier sulfurisé. Avec une petite cuillère à café, disposer un peu de confiture au centre d'une coque avant de la recouvrir d'une autre coque vide. Appuyer délicatement afin que la confiture arrive aux bords des coques. Disposer sur une plaque. Renouveler l'opération afin de former les autres macarons. Réfrigérer. Avant la dégustation, les faire revenir à température ambiante.






Liens externes: biscuits, macarons, meringue italienne, poire, chocolat

mercredi 10 décembre 2014

Parmentier au poulet


Parmentier d'automne au poulet

Après le parmentier "classique", le parmentier au confit de canard, le parmentier au poisson et le parmentier de saucisses, voici le dernier né: le parmentier de poulet (... ça ne vous rappelle pas le film Forrest Gump par hasard...). Il faut dire que le parmentier, c'est quand même un petit retour en enfance avec une purée onctueuse et de la viande bien cuisinée. Sans plus tarder, je vous donne donc cette recette très réconfortante...avant ma prochaine idée de parmentier!

Ingrédients pour un petit plat à gratin ou 6 petits plats individuels
  • 800 g de pommes de terre épluchées.
  • 150 g de lardons
  • 1 oignon grossièrement haché
  • 300 g de blanc de poulet finement coupé
  • 10 cl de bouillon de volaille
  • 10 cl de crème fraiche
  • 1 oeuf
  • lait
  • beurre
  • fromage râpé
  • sel et poivre

Couper les pommes de terre en morceaux et les faire cuire dans une casserole d'eau salée jusqu'à ce qu'elles soient bien cuites. 
Pendant ce temps, faire revenir les lardons dans une poêle jusqu'à ce qu'ils soient dorés. Les verser ensuite sur une assiette recouverte d'un papier absorbant. Réserver. Dans cette même poêle, faire revenir l'oignon avec une noisette de beurre. Lorsque celui-ci est translucide, ajouter le poulet et faire dorer pendant 2 mn. Ajouter ensuite le bouillon et laisser mijoter à feu doux jusqu'à évaporation du bouillon. Verser la préparation dans un bol. Y ajouter les lardons, la crème, sel et poivre. Puis laisser tiédir avant de rajouter l'oeuf. Bien mélanger et réserver.
Préchauffer le four à 180°C.
Egoutter les pommes de terre. Les écraser et ajouter le lait et une noix de beurre jusqu' à obtenir la consistance désirée. Rectifier l'assaisonnement. Dans un plat à gratin  ou 6 plats individuels préalablement beurrés, étaler un tiers de purée. Ajouter la préparation de viande. Puis, recouvrir du reste de purée. Parsemer de fromage râpé et enfourner 20 mn ou jusqu'à ce que le fromage soit fondu et doré.





Liens externes: parmentier, poulet, lardons, pommes de terre, courge

dimanche 7 décembre 2014

Génoise chocolat à la crème de mascarpone et framboises

Génoise chocolat à la crème de mascarpone et framboises

Je vous présente aujourd'hui une idée de gâteau pour les fêtes qui approchent. Ce dessert est assez simple à réaliser alors ne soyez pas effrayés des quelques préparations qu'il nécessite. Ce gâteau se révèle en fait idéal pour finir les repas de fête bien copieux. Il est à la fois gourmand grâce au mascarpone et à la pâte d'amande, frais grâce aux framboises mais aussi bien moelleux grâce à la génoise imbibée. Le tout reste incroyablement léger en bouche. Vous devinerez que nous nous sommes bien régalés alors je tenais à vous en faire profiter!

Ingrédients pour 4 à 6 personnes

Gelée de framboises
  • 150 g de framboises surgelées
  • 15 g sucre
  • 1 1/2 feuilles de gélatine
Sirop d'imbibage
  • 65 g de sucre
  • 50 ml d'eau
  • 1 cuillère à soupe de sirop de framboises
  • 1 cuillère à soupe de rhum
Génoise
  • 50 g de farine
  • 1/2 cuillère à café de levure
  • 15 g de chocolat noir haché
  • 15 g de cacao
  • 30 g de beurre
  • 2 oeufs
  • 70 g de cassonade
Crème mascarpone
  • 150 g de mascarpone froid
  • 35 g de sucre glace
  • 1/2 cuillère à café d'extrait de vanille
  • 1 sachet de fixateur de chantilly
  • 75 ml de crème liquide froide
Décoration
  • 75 g de pâte d'amande
  • colorant de couleur bordeaux
  • un peu de sucre glace
  • 1 cuillère à café de gelée de framboises + 1 cuillère à café d'eau
  • framboises pour la décoration
  • Glaçage blanc et chocolat pour la décoration

Gelée de framboises
Disposer un cercle de 16 cm de diamètre sur une plaque et le recouvrir de film alimentaire pour créer un fond. Réserver. Dans une casserole, faire cuire à feu doux les framboises et le sucre. Dans un bol d'eau froide, faire ramollir la gélatine 5mn. Lorsqu'une purée de fruits s'est formée, passer la préparation au chinois et ajouter la gélatine essorée. Mélanger et verser dans le cercle. Laisser refroidir puis réfrigérer au minimum 2h.

Génoise
Dans une casserole, faire cuire à feu doux le sucre, l'eau, le sirop de framboises et le rhum jusqu'à former un sirop. Réserver.

Préchauffer le four à 200°C. Beurrer un cercle de 18cm de diamètre. Créer un fond: sur une grande feuille de papier aluminium, déposer une feuille de papier sulfurisé un peu plus large que la taille du cercle. Poser ce dernier dessus et rabattre le papier aluminium en le serrant bien sur les côtés. Réserver. Dans un bol, mélanger la farine et la levure. Réserver. Au bain-marie, faire fondre le chocolat, le cacao et le beurre en remuant. Réserver. Dans le bol du batteur, fouetter les oeufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse et mousse (soit environ 5mn). Incorporer ensuite à basse vitesse le mélange sec. Puis, verser le chocolat fondu et mélanger délicatement à la spatule. Verser la préparation dans le cercle et enfourner 12 mn ou jusqu'à ce qu'un cure-dents inséré au centre en ressorte sec. Laisser refroidir avant de couper le gâteau en deux horizontalement. A l'aide d'un pinceau, badigeonner chaque génoise de sirop et réserver.

Crème mascarpone
Réfrigérer préalablement le bol du batteur et le fouet. Une fois refroidis, verser le mascarpone, le sucre, la vanille et le fixateur dans le bol. Fouetter à vitesse moyenne pendant 1mn. Verser ensuite la crème liquide en filet tout en continuant de fouetter. Une fois versée, accroître progressivement la vitesse du batteur jusqu'à ce que le crème soit ferme et créé des pics. 

Montage
Colorer la pâte d'amandes en la malaxant avec le colorant. Saupoudrer légèrement le plan de travail de sucre glace et y étaler la pâte d'amande pour y découper un cercle de 18cm de diamètre. Réserver. 
Sur une plaque, disposer le cercle de 18cm de diamètre et y déposer le fond de génoise. A l'aide d'une poche sans douille, disposer la moitié de la crème mascarpone. Poser ensuite le disque de gelée de framboises au centre et recouvrir de la deuxième moitié de crème. Disposer le dernier cercle de génoise et presser délicatement. Couvrir avec la pâte d'amande en la lissant. Tiédir la gelée de framboises et l'eau et en badigeonner la pâte d'amande pour la faire briller. Disposer des framboises et créer des décorations selon vos envies avec du glaçage et réfrigérer. Le remettre à température ambiante 15 mn avant dégustation.










Liens externes: génoise, chocolat, mascarpone, chantilly, framboises, pâte d'amandes, gâteau

mercredi 3 décembre 2014

Penne rigate aux poivrons rôtis, au poulet et aux anchois

Penne rigate aux poivrons rôtis, au poulet et aux anchois

Je vous présente aujourd'hui une belle assiette de pâtes qui ravira vos papilles. Au début, le mélange poulet-anchois m'interpellait un peu. A vrai dire, je ne suis pas une habituée de ce poisson. J'ai donc opté pour une solution de facilité: des anchois à l'huile. Facilement émiettables, ils s'amalgament d'eux-mêmes à la sauce. Ce qui donne au plat un goût subtil de poisson qui se marie très bien avec les autres ingrédients. Cette recette est simple à réaliser et permet de varier les menus de semaine ou de profiter pleinement de ses invités.

PS: si la recette originale ne prévoyait pas de parmesan, je vous le conseille tout de même pour apporter un peu de relief.

Source: adaptation d'une recette du livre "Pasta: 222 recettes faciles de la cuisine italienne"

Ingrédients pour 4 ...grands gourmands
  • 1 petit poivron rouge
  • 1 petit poivron jaune 
  • 300 g de blanc de poulet
  • 4 cl d'huile d'olive extra vierge
  • 1 gousse d'ail entière pelée
  • 1 petite boite d'anchois à l'huile grossièrement émiettés
  • 3 feuilles de basilic coupées en lamelles
  • 5 cl de vin blanc sec
  • 350 de mini penne rigate
  • sel et poivre
  • des copeaux de parmesan (facultatif)

Préchauffer le four à 180°C. Mettre les poivrons sur une plaque et les enfourner pendant 15 mn. Lorsqu'ils sont rôtis, les disposer dans un sac congélation et le fermer afin de faciliter le détachement de la peau. Pendant ce temps, couper le blanc de poulet en petits dés. Peler les poivrons, les épépiner et les couper en bâtonnets. Dans une poêle, faire revenir le poulet avec l'huile d'olive et la gousse d'ail. Après quelques minutes de cuisson, ajouter les anchois, le basilic et le vin blanc. Laisser complètement évaporer le liquide avant d'ajouter les poivrons. Saler, poivrer et laisser mijoter quelques minutes supplémentaires. Pendant ce temps, faire cuire les pâtes dans de l'eau bouillante salée. Dès qu'elles sont cuites al dente, les égoutter. Enlever la gousse d'ail de la sauce et y ajouter les pâtes. Bien enrober les pâtes de sauce et servir avec des copeaux de parmesan.





Liens externes: pâtes, penne, poulet, poivron, anchois

dimanche 30 novembre 2014

Tartelettes d'automne pommes et poires

Tartelettes d'automne pommes et poires

Pour faire le plein de fruits, j'avais découvert cette recette de tarte aux mûres qui nous avait bien plu. En toute logique, je l'ai donc reprise en version automnale avec des pommes et poires du jardin. C'est une version tout aussi savoureuse...avec les grains de mûres en moins et je vous avouerai que c'est un chouia plus agréable.

Ingrédients pour 4 tartelettes
  • pâte brisée maison ou du commerce
  • 2 blancs d'oeufs
  • 45 g de sucre
  • 45 g de poudre d'amandes
  • 5 pommes pelées, épépinées et coupées en tranches fines
  • 5 poires pelées, épépinées et coupées en dés
  • 45 g de sucre
  • 50 g de confiture de poires tiédie

Préchauffer le four à 200°C. Beurrer généreusement 4 moules à tartelettes à fond amovible. Les foncer ensuite avec la pâte et réserver. Dans un bol, mélanger les blancs d'oeufs, le sucre et la poudre d'amandes. Verser ce mélange sur les fonds de tarte et étaler de manière uniforme. Disposer ensuite les tranches de pommes au fond en rosace serrée. Recouvrir ensuite de dés de poires (la quantité formera une petite "montagne" de fruits mais ils s'étaleront à la cuisson). Enfourner pendant 30mn. A la sortie du four, saupoudrer de sucre puis badigeonner la confiture de poires tiédie sur les fruits. Laisser refroidir avant de démouler.





Liens externes: tartelettes, tarte, pâte brisée, pommes, poires, amandes

mercredi 26 novembre 2014

Bâtonnets de saumon pané et sa sauce tartare


Bâtonnets de saumon pané et sa sauce tartare

On mange plus volontiers de la viande que du poisson. Non pas que l'on n'aime pas ça mais je vous avouerais que la viande, c'est quand même plus pratique à préparer. Alors quand nous prend l'envie de faire du poisson, autant trouver une recette qui change de filet ordinaire poêlé ou en papillote. J'ai dégoté celle-ci chez Esther, "the" specialiste du muffin mais de biens d'autres délicieux plats aussi. Tout d'abord, l'idée de faire du poisson pané maison me plaisait drôlement bien. J'ai simplement pris la recette originale de la sauce tartare en version non citronnée et j'ai opté pour le saumon afin d'avoir un pané un petit peu "luxueux". Au final, on a bien aimé l'équilibre du goût du bâtonnet qui n'est finalement pas épicé malgré ce que l'on pourrait croire et celui de la sauce tartare. Avec des pommes de terre primeur, ce fut un dîner extra et vraiment sans commune mesure avec le pané industriel!

Ingrédients pour 16 bâtonnets

Bâtonnets
  • 450 g de filet de poisson blanc surgelé ou frais saumon frais
  • 90 g de farine de maïs
  • sel et poivre
  • 2 oeufs
  • 130 g de chapelure de pain
  • 1 cuillère à café de poudre d'ail
  • 1 cuillère à café de poudre d'oignon
  • 1 cuillère à café de thym séché
  • 1 cuillère à café de persil séché
  • 2 cuillères à café de paprika doux
  • 1 cuillère à café de cumin moulu
  • zeste d'un citron
Sauce
  • 60ml de mayonnaise légère
  • 60 ml de yaourt grec crème fraiche
  • 2 à 3 1 cuillère à soupe de relish
  • 1 cuillère à café de câpres
  • jus d'1/2 à 1 citron
  • 1 oignon vert haché (ajouté)
  • poivre

Préchauffer le four à 205°C. Placer la grille au centre du four. Recouvrir une plaque de papier sulfurisé et réserver. Couper le poisson en bâtonnets de 2.5cm de largeur (le poisson surgelé permet de couper des bâtonnets bien droits mais le saumon frais a suffisamment de tenue pour donner une belle découpe) et saler. Déposer la farine de maïs dans un bol. Poivrer généreusement et ajouter une pincée de sel. Casser les oeufs dans un deuxième bol et les battre à la fourchette. Dans un troisième bol, déposer la chapelure et ajouter l'ail, l'oignon, les herbes, les épices et le zeste de citron. Tremper les bâtonnets de poisson dans la farine, puis dans l'oeuf et enfin dans la chapelure assaisonnée. Placer les bâtonnets sur la plaque et faire cuire pendant 15 à 20mn ou jusqu'à ce que les bâtonnets soient bien dorés. 
Pendant ce temps, mélanger les ingrédients de la sauce tartare et servir les bâtonnets avec cette sauce et l'accompagnement de votre choix.





saumon, batonnet, pané, sauce, tartare

dimanche 23 novembre 2014

Muffins mangue et noix de coco


Muffins mangue et noix de coco.jpg

Cela faisait très longtemps que je ne nous avais pas fait de bons muffins gourmands. Cette absence est due à une "soi-disant" overdose de mon homme (apparemment, j'en faisais un peu trop... M'enfin!).  J'ai tout de même réussi à le convaincre dernièrement car je devais préparer des gâteaux qui soient à la fois rapides à cuisiner et à cuire mais savoureux. Pour cela, rien de tel que des muffins! Je l'ai laissé choisir les saveurs et voilà de tous jolis muffins dorés. Au final, j'étais bien contente de les retrouver car ils sont moelleux à souhait et dégagent une bonne odeur de noix de coco, la mangue venant en second plan. L'aurais- je réconcilier avec ces petits desserts.... la suite au prochain épisode.

NB: ... et le soleil fourni sur la photo est gratuit et compensera ce week-end plus "automnal" que jamais!

Ingrédients pour 6 muffins
  • 10 cl de lait
  • 1 cuillère à soupe de jus de citron
  • 1 oeuf
  • 2 cl d'huile
  • quelques gouttes d'extrait de noix de coco
  • 125 g de farine
  • 50 g de cassonade
  • 1 cuillère à café de levure
  • 40 g de noix de coco râpée
  • 200 g de mangue détaillée en dés

Préchauffer le four à 180°C. Beurrer les moules à muffins et réserver.
Dans un bol, mélanger le lait et le jus de citron. Laisser reposer 15mn. Ensuite, ajouter l'oeuf et battre. Verser ensuite l'huile et l'extrait de noix de coco et continuer de battre. Dans un saladier, mélanger la farine, la cassonade, la levure, la noix de coco et les dés de mangue. Puis, ajouter la préparation liquide et mélanger juste assez pour amalgamer sans insister. Verser l'appareil dans les moules et enfourner pendant 22mn. Laisser refroidir et démouler.






Liens externes: muffins, mangue, noix de coco

mercredi 19 novembre 2014

Flan moelleux au canard et petits pois

Flan moelleux au canard et petits pois

Je ne sais pas ce qu'il en est pour vous, mais nos diners de semaine restent souvent les mêmes car nous n'avons pas forcément le temps ou l'envie de cuisiner après une bonne journée de travail. Alors, lorsqu'une recette toute simple nous permet de changer un peu des habitudes, on ne va pas se priver. Et lorsque cette même recette se révèle être délicieuse car fondante et goûteuse à souhait, je me dois aussi de vous en faire profiter alors régalez-vous!

Ingrédients pour un moule à manqué de 22 cm de diamètre
  • 100 g de petits pois frais ou surgelés
  • 100 g de farine
  • 4 oeufs
  • 50 cl de lait
  • 75 g d'allumettes de canard
  • 125 g de mozzarella détaillée en dés
  • sel et poivre

Dans une casserole d'eau bouillante salée, faire cuire les petits pois 10 mn. Les égoutter et les verser aussitôt dans un bol d'eau glacée. Egoutter une nouvelle fois et réserver.
Préchauffer le four à 210°C. Beurrer le moule à manqué et réserver. Dans un grand saladier, disposer la farine en créant une fontaine. Au centre, casser les oeufs et commencer à les amalgamer à la farine à l'aide d'un fouet. Lorsque la pâte est homogène, verser le lait progressivement tout en continuant de fouetter. Ajouter ensuite les allumettes de canard, la mozzarella et les petits pois. Saler et poivrer. Verser la préparation dans le moule et enfourner pendant 1h à 180°C. Attendre quelques minutes avant de découper les parts que vous pourrez accompagner d'une salade.






Liens externes: flan, canard, petits pois, mozzarella, quiche

dimanche 16 novembre 2014

Strudel aux pommes, mûres et amandes


Strudel aux pommes, mûres et amandes

Il y a longtemps, j'avais découvert l'apfelstrudel lors d'un voyage en Autriche. Imaginez qu'on vous serve une énorme part d'un gâteau composé de pommes fondantes et parfumées, enrobées d'une pâte fine, le tout accompagné d'une belle crème fouettée maison. Depuis, j'en ai refait à la maison sans avoir pris le temps de publier la recette. Le mal est aujourd'hui réparé. Vous ne pourrez pas me reprocher de vous faire passer à côté de cette merveille. La recette prise dans le livre de Kitchenaid est déclinée avec des mûres qui apportent une petite touche d'acidité très intéressante. La recette originale prévoyait 8 parts. J'ai donc divisé les proportions par 2 (sauf pour les fruits que je voulais bien présents). Je vous préviens quand même que les parts seront bien généreuses....Ca se mange toutefois sans difficulté, je vous rassure!

Ingrédients pour 4 personnes
  • 50 g de raisins secs (ajout à la recette initiale)
  • 2 cuillères à soupe de rhum
Pâte à strudel
  • 150 g de farine
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 1 jaune d'oeuf
  • 1 1/2 cuillère à soupe d'huile de tournesol
  • 62 ml d'eau
Garniture
  • 60 g de chapelure blanche fraiche
  • 50 g de beurre
  • 375 400 g de pommes (cox's orange pippin remplacées par antares)
  • 75 150 g de mûres (congelées ou fraiches en saison)
  • 60 g de cassonade
  • 25 g d'amandes effilées grillées
  • 1/2 cuillère à café de poudre de cannelle
  • 50 g de beurre fondu
  • miel liquide

La veille, verser les raisins dans un bol et y ajouter le rhum et 2 cuillères à soupe d'eau. Remuer et laisser macérer jusqu' à utilisation.
Tamiser la farine et le sel dans le bol du robot et mélanger avec le crochet pétrisseur à la vitesse 1. Mélanger le jaune d'oeuf et l'huile avec l'eau. Incorporer à la farine à l'aide du crochet à la vitesse 1. Mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte molle et collante. Ajouter un peu d'eau si nécessaire (1 cuillère à soupe maximum). Continuer à pétrir à la vitesse 2 pendant 4 à 5 mn jusqu'à ce que la pâte soit lisse et élastique. Couvrir et laisser reposer 30mn. 

Faire préchauffer le four à 200°C 180°C. Faire frire la chapelure dans le beurre jusqu'à ce qu'elle soit dorée et croustillante. Eplucher les pommes et les trancher dans le bol du robot à l'aide du tranchoir positionné en vitesse 4 (NDLR: à la main, ça fonctionne aussi ;-)). Ajouter la chapelure, les mûres, les raisins secs égouttés, le sucre, les amandes et la cannelle. Mélanger à la main jusqu'à ce que chaque tranche de pomme soit recouverte de mélange à base de chapelure. 
Fariner légèrement un linge très propre. Abaisser et étirer délicatement la pâte avec les mains jusqu'à ce qu'elle forme un rectangle de 30 x 60 cm. Découper les bords à l'aide d'un couteau bien aiguisé ou d'une paire de ciseaux. 
Badigeonner la pâte de beurre fondu (en conserver un peu pour le glaçage). Répartir la garniture uniformément sur la pâte et, à l'aide du linge, enrouler le strudel sur lui même en un long boudin (rouler le plus petit côté de manière à former un boudin de 30 cm de long). Le poser ensuite sur une plaque à pâtisserie beurrée et le badigeonner du reste de beurre fondu. Faire cuire le strudel pendant 40 mn ou jusqu'à ce qu'il soit doré et bien cuit. Glacer le strudel avec du miel avant de le servir chaud éventuellement accompagné de crème fouettée. 





Liens externes: strudel, pommes, mûres, raisins secs, gateau

mercredi 12 novembre 2014

Fusilli bolognaise en gratin

Fusilli bolognaise en gratin

Je me dois de vous dire la vérité: cette recette devait s'appeler gnocchis de sarrasin à la sauce bolognaise. Pendant une après-midi, j'ai préparé la sauce puis je me suis attelée à la préparation et au façonnage de gnocchis maison à base de pommes de terre et de farine de sarrasin. Je portais de grands espoirs sur cette recette. En les striant, je me suis dit que j'allais commencer la cuisson des premiers pour avancer la recette...et là, c'est le drame: les gnocchis se sont complètement désagrégés dans l'eau. Il ne me restait qu'une bouillie au fond de la passoire...Là, je dois dire qu'à une heure du dîner, celui-ci était mal engagé. En dernier recours, je me suis donc rabattue sur nos bonnes vieilles pâtes. Aujourd'hui, je vous présente quand même cette recette qui est au final un grand classique car cette sauce est particulièrement bonne et il n'y a rien de mal à se cuisiner des valeurs sûres de temps en temps après tout!

Ingrédients pour un plat à gratin de 18 x 25 cm

Sauce à la viande
  • 30 g de beurre
  • 1 oignon rouge finement émincé
  • 1 carotte détaillée en petits dés
  • 150 g de champignons détaillés en dés
  • 300 g de boeuf haché
  • 10 cl de fond de boeuf
  • 5 cl de crème liquide
  • 450 g de sauce tomate (passato)
  • 2 feuilles de laurier
  • sel et poivre

  • 1 noix de beurre
  • 250 g de fusilli
  • 200 g d'emmental râpé


Dans une cocotte, faire fondre le beurre et verser l'oignon, les dés de carottes et de champignons. Faire revenir à feu moyen en remuant régulièrement jusqu'à ce que les champignons aient rendu leur eau. Ajouter ensuite la viande et la faire rissoler. Dès qu'elle a coloré, ajouter la crème puis le fond de boeuf, la sauce tomate et le laurier. Mélanger, assaisonner puis couvrir et laisser mijoter à feu doux pendant 1h. Ajuster ensuite l’assaisonnement et réserver.
Préchauffer le four à 170°C. Beurrer un plat à gratin. Réserver.
Dans une grande casserole d'eau salée, faire cuire les pâtes selon le temps indiqué sur le paquet. Les égoutter avant de les verser dans la cocotte. Mélanger pour bien enrober les pâtes puis les verser dans le plat à gratin. Saupoudrer de fromage et enfourner pendant 30mn ou jusqu'à ce que le fromage soit doré.







Liens externes: fusilli, pâtes, bolognaise, sauce tomate, gratin, fromage

dimanche 9 novembre 2014

Brioche "Butchy"

Brioche Butchy

La brioche "Butchy" ou "buchteln" a été largement reprise sur tous les blogs avant d’atterrir dans ma cuisine. Je me suis enfin décidée à la prévoir à notre petit déjeuner du week-end pour en tester ce moelleux devenu légendaire. Pour cela, j'ai repris la recette du blog "c'est ma fournée" qui semble être la recette la plus utilisée. En faisant quelques recherches, il est apparu que la recette allemande initiale ne serait pas si proche de celle qui s'est répandue sur la blogosphère. En même temps, qu'importe si le résultat atteint les éloges qui lui sont faites. Comme à mon habitude, j'ai fais quelques modifications mais qui restent accessoires telles qu'utiliser un moule rond ou encore prendre de la crème épaisse 40% (l'été paraissant déjà bien loin, le maillot de bain est rangé alors bon...). Et puis, comme je ne peux me résoudre à manger de la brioche faite la veille, j'ai également programmé un repos de la pâte au réfrigérateur pendant une nuit afin de pouvoir terminer la cuisson le matin même et ainsi profiter d'une brioche toute chaude. Mais cette étape reste facultative et vous pouvez la supprimer sans risque. Au final, cette brioche nous a beaucoup plu. Elle est effectivement moelleuse et le reste très bien le lendemain. Elle l'est peut-être un peu moins que celle-ci que j'avais faite auparavant mais il faut se dire qu'elle ne contient que de la crème et pas du tout de beurre soit deux fois de moins de matière grasse tout de même. Alors, c'est une brioche adoptée à 100%. 

Ingrédients pour une brioche ronde de 18 cm de diamètre
  • 5 g de levure fraîche (ou 2 g de levure sèche)
  • 250 g de farine T45
  • 1 oeuf à température ambiante + du lait tiède pour parvenir à 100 g de mélange oeuf-lait
  • 10 cl de crème épaisse
  • 1 cuillère à soupe de fleur d'oranger
  • 30 g de sucre
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • du sucre glace pour la décoration

Dans le bol du batteur, émietter la levure. Verser ensuite la farine puis le mélange oeuf-lait. Commencer à remuer avec une cuillère en bois. Incorporer ensuite la crème, l'eau de fleur d'oranger, le sucre et le sel. Mélanger à nouveau jusqu'à ce que le liquide soit absorbé. Munir ensuite le robot du crochet pétrisseur et pétrir la pâte pendant 10mn. Elle doit devenir lisse et souple. Préchauffer le four à température minimale puis l'éteindre. Couvrir le bol d'un torchon y déposer le bol. Laisser lever jusqu'à ce que le pâte double de volume soit de 1h30 à 3h (plutôt 1h30 si vous disposez la pâte dans le four tiède et 3h si vous laissez la pâte à température ambiante). Dégazer ensuite la pâte et la verser sur une plaque légèrement farinée. L'étaler grossièrement à la main de manière à former un rectangle d'une épaisseur de 3 cm. Couvrir avec un film plastique à même la pâte. Réfrigérer pendant une nuit. 
Le lendemain, recouvrir une plaque de papier sulfurisé. Beurrer un cercle de 18 cm de diamètre et le poser sur la plaque. Réserver. Disposer la pâte sur un plan de travail légèrement fariné. La diviser en 12 morceaux d'environ 40 g. Les façonner en forme de boules et les disposer de façon à remplir le cercle sans coller les boules de pâte entre elles. Préchauffer le four à température minimale puis l'éteindre. Enfourner la plaque et laisser lever pendant 1h. Sortir ensuite la plaque du four. Préchauffer ce dernier à 150°C avec un bol d'eau chaude déposée au fond. Puis, enfourner pendant 30mn. A la sortie du four, attendre 5mn avant de saupoudrer de sucre glace et déguster encore chaud...c'est tellement meilleur!








Liens externes: brioche, crème fraiche

mercredi 5 novembre 2014

Crumble d'automne

Crumble d'automne

Les recettes "vide frigo", ou l'art de cuisiner avec ce qu'on a à portée de mains, sont très célèbres. Cette recette fait partie de ces incontournables. Les raisons en sont toutes simples. Première chose: des mûres dans le congélateur que l'on doit un peu "désengorger". Deuxième chose: une association pomme-mûre qui est très savoureuse. Troisième chose: des abricots moelleux tous blonds qui me faisaient de l'oeil au marché avec ce soleil qui caressait leur peau. Enfin, quatrième chose: plus de beurre doux dans le réfrigérateur un dimanche mais de la purée de noisette dans le placard....Le tout nous donne un crumble plein de belles saveurs d'automne. Cette note sucrée à déguster tiède en fin de repas a fini de me convaincre ...Avec une lichette de crème fouettée quand même dessus...

PS: le beurre remplacé par la purée de noisette donne un crumble certes plus sablé que croustillant mais avec une saveur très agréable de noisette.

Ingrédients pour un petit plat
  • 60 g de farine
  • 60 g de sucre roux
  • 60 g de purée de noisette
  • 10 g de beurre 1/2 sel
  • 2 pommes boskop
  • 8 abricots moelleux
  • 2 poignées de mûres surgelées

Dans un bol, mélanger la farine et le sucre. Ajouter la purée de noisette et le beurre coupé en dés. Malaxer jusqu'à obtenir une semoule. Réfrigérer 1h.
Préchauffer le four à 180°C. Beurrer le plat et réserver.
Eplucher et épépiner les pommes. Les couper en dés et les mettre au fond du plat. Couper les abricots grossièrement et les disposer sur les pommes. Ajouter les mûres. Recouvrir ensuite les fruits avec la pâte. Enfourner pendant 45 mn. A déguster de préférence tiède avec une crème fouettée.





Liens externes: crumble, pommes, mûres, abricots, noisette